Accueil Rando-Trek Mongolie, entrez dans la légende : récit de voyage.
Accueil Rando-Trek Retour album photo Mongolie
www.voyagemongolie
Envie de partir ?

Agrandir La Mongolie, destination rêvée depuis longtemps était enfin là. A la réception du billet d'avion le nom de la compagnie aérienne, Aeroflot, m'a laissé avec quelques interrogations qui se justifièrent amplement sur le vol Moscou Oulan-bator à bord d'un Iliouchine 62 devant dater des années 60 si ce n'est 50 ! Malgré tout je suis arrivé comme prévu le 8 septembre 2001 à l'aéroport de la capitale mongole ou m'attendait Amgaa notre guide interprète. La ville d'Oulan-Bator apparaît au premier abord comme sinistrée économiquement depuis le départ des russes et une certaine pauvreté en émerge. Mais étant venu pour un trekking dans les steppes nous ne nous attardâmes pas dans la ville et nous prîmes la route en direction de la province Övörhangay pour le départ de la randonnée.
Nous avons parcouru environ 300 km entre Oulan-Bator et le point de départ de la rando et mis à part 4 ou 5 villages nous n'avons traversé que d'immenses étendues où paissent quelques vaches et de ci de là une ou deux yourtes (l'habitat traditionnel des nomades mongols.)Aprés une seconde nuit pour effacer toute trace du décalage horaire nous sommes maintenant prêts à marcher dans ces immenses étendues. Le relief n'est pas très important, mais autour de nous ce ne sont que petites collines les unes derrière les autres et nous sommes déjà à une altitude de 1600 mètres. Ce qui choque le plus, il n'y a aucun arbre à l'horizon les petites collines sont seulement recouvertes d'une herbe rase et aucune clôture ne vient gêner notre progression, les troupeaux pâturent librement surveillés de loin par un cavalier solitaire. Agrandir
Agrandir Ce cavalier solitaire qui quelquefois vient vers Amgaa s'enquérir de ce que nous faisons et ce qui les étonnent tous c'est que nous nous déplacions à pied car les Mongols se déplacent depuis leur plus jeune age à cheval, certains nous ont même dit l'utiliser pour aller satisfaire leurs besoins naturels lorsqu'ils sont sous la yourte ! Curieux de tout, (dans le bon sens du terme) ils nous invitent fréquemment sous la yourte et nous offrent l'Airac (lait de jument fermenté) et divers fromages et produits laitiers de fabrication artisanale qui sont la base de leur alimentation avec un peu de viande, en retour nous leur offrons quelques friandises et nous leurs promettons de leur envoyer les photos prisent avec eux dont ils sont très friands. Et comme dans beaucoup de pays les gens de la campagne souffrent nettement moins de la pauvreté que ceux des villes et pourtant ici ils n'ont aucun confort et se contentent de fort peu.
Les Mongols élèvent des vaches, des chevaux, des moutons, des chèvres mais aussi lorsque nous nous élevons un peu en altitude (1800m), des yacks. Avec l'altitude nous avons aussi retrouvé les arbres surtout des résineux et un paysage moins dénué.
Au hasard des rencontres nous avons croisé le chemin de plusieurs chasseurs de marmottes dont ils vendent la peau et consomment la viande. Les sensations ressenties en marchant dans ces immenses étendues sont la liberté et l'espace qui paraît illimité. Quel repos aussi de n'avoir aucuns journaux, radios ou télés.
Le 20 septembre la randonnée se terminait après 12 jours et quelques 250 km à pied et de retour à Oulan-Bator au hasard d'une rencontre de 2 français une question me fut posée : Avez-vous vu ce qui est arrivé à New-York le 11 septembre ?
Non pourquoi ? (Dur retour dans le monde un peu fou !).
Agrandir
Retour album photo Mongolie

Webmestre : Didier Duval
Créé : 01 Decembre 2001
Dernière mise à jour le 20/07/2004 à 22:00
http://www.rando-trek.com